-20% sur l'ensemble du catalogue aujourd'hui

Frais de livraison offert à partir de 18€ d'achat !


Peugeot e-3008 : Supertest - Consommations et Autonomies Mesurées

Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.19.09

Le Peugeot e-3008 est l'une des nouveautés les plus attendues cette année dans le domaine de l'électrification des véhicules. Nous avons passé près de 2 000 km à le soumettre à notre Supertest !

Le Peugeot 3008, véritable succès commercial depuis son lancement, évolue avec cette troisième version, particulièrement athlétique. Pour la première fois, le SUV compact se présente sous une version entièrement électrique, sobrement appelée e-3008. Cette évolution majeure engendre de nombreux changements pour ce véhicule électrique, constituant un défi de taille pour la marque au Lion. Ayant été numéro 1 des ventes en France pendant plusieurs années, le 3008 doit désormais affronter des concurrents dotés de technologies avancées dans le domaine de l'électrification. Nous allons examiner de près ses performances sur près de 2 000 km, derrière son petit volant.

 

bouchon de valve Peugeot

Présentation du Peugeot e-3008

Pour son entrée dans le segment des SUV 100 % électriques, le Peugeot e-3008 promet des chiffres impressionnants, notamment une autonomie maximale de 680 km. Cependant, il faudra attendre l'arrivée de cette version équipée d'une batterie de 98 kWh pour cela. Cette caractéristique s'applique également à la version à deux moteurs, annonçant une puissance totale de 320 ch.

Actuellement, le SUV est équipé de cellules BYD, fabriquées par FinDreams, bien qu'il devrait ultérieurement recevoir des cellules fournies par Automotive Cells Company (ACC), dont Stellantis est l'un des principaux actionnaires. Ces cellules, au nombre de 96 et réparties en 12 modules, utilisent une chimie NMC622, formant un pack de batterie de 73 kWh de capacité utile (77 kWh brute), fonctionnant à une tension de 400 V.

Cette batterie alimente une nouvelle unité électrique située à l'avant, fabriquée à Tréméry, où est également produite la machine M3 développée avec eMotors. Cette unité peut fournir un pic de 213 ch (157 kW) pour 345 Nm de couple. Ces spécifications sont détaillées plus loin dans l'article.

Le Peugeot e-3008 repose sur une nouvelle plateforme appelée STLA Medium, qui pose les bases de l'avenir électrique de la marque et du groupe Stellantis en général. Bien qu'elle partage certaines caractéristiques avec la plateforme EMP2 (utilisée pour la Peugeot 308 et 3008, la DS 4, etc.), des modifications substantielles ont été apportées pour répondre aux nouvelles exigences et à la diffusion mondiale du véhicule. Avec une batterie de 520 kg, le poids à vide du Peugeot e-3008 est de 2 108 kg.

 

Données complémentaires

Puissance maximale : 213 ch - 157 kW Puissance nette : 141 ch - 104 kW (-34 %) Poids en service : 2 108 kg Rapport poids/puissance : 10,32 kg/ch Recharge sur courant alternatif : 11 kW - 4 heures et 50 minutes pour atteindre de 20 % à 80 % de la capacité de la batterie. Recharge sur courant continu : 160 kW - 30 minutes pour le même niveau de charge, de 20 % à 80 %. Pneumatiques : Michelin e.Primacy - dimension 235/50 R20 - étiquetage énergétique A pour l'adhérence sous la pluie, B pour l'efficacité énergétique, avec un niveau sonore de 70 dB. Toutes nos mesures de consommation du Peugeot e-3008 sont disponibles.

mesures exhaustives sur la consommation du Peugeot e-3008

Portée combinée : 420 kilomètres

L'autonomie mixte du Peugeot e-3008 s'élève à 420 km, avec une consommation moyenne de 17,4 kWh/100 km lors d'un parcours mixte à une température extérieure de 14 °C. Sur des terrains variés, cette consommation reste assez uniforme, avec 16,2 kWh/100 km en ville et 18,8 kWh/100 km sur voies rapides. Comparativement à la e-308, cette dernière consomme 2,0 kWh/100 km de moins dans des conditions similaires, mais toutes deux affichent un écart significatif d'environ -20 % par rapport à la norme WLTP dans ces circonstances.

Trajet prolongé sur autoroute : 313 kilomètres

Lors d'un trajet exclusivement autoroutier de 500 km entre le Sud de Lyon et Paris, le SUV électrique a enregistré une consommation moyenne de 23,3 kWh/100 km. Cela lui confère une autonomie théorique d'environ 310 km, ou de 220 km en gardant un niveau de charge de 80 % à 10 %. Malgré cela, il est possible d'effectuer ce trajet avec un seul arrêt, bien que la jauge ne puisse plus estimer l'autonomie restante en dessous de 6 % de charge.

Consommations observées en temps réel lors de la conduite sur autoroute

Sur la route, le e-3008 ne déçoit pas, affichant une consommation stable. À une vitesse de 110 km/h, nous avons enregistré une moyenne de 19,6 kWh/100 km, ce qui représente une autonomie théorique de 370 km. À 130 km/h, la consommation augmente, atteignant 24,4 kWh/100 km, soit une autonomie prévue de 300 km avec une charge complète. Ces chiffres le placent dans la moyenne du segment, en concordance avec des modèles tels que le Skoda Enyaq 80 ou le Nissan Ariya 87 kWh.

Pratique éco-responsable : Une autonomie de 676 km

En mode éco, le e-3008 limite sa puissance maximale à 170 ch/125 kW, ce qui permet une augmentation d'environ 6 % de l'autonomie. En combinant cette fonction avec d'autres, telles que le freinage régénératif modulable via les palettes au volant, il est possible d'atteindre une autonomie supérieure à 676 km avec une consommation moyenne de 10,8 kWh/100 km.

 

Dynamique et Conduite du Peugeot e-3008

Les performances du Peugeot e-3008, malgré ses 213 ch et ses 2 198 kg, sont légèrement en retrait par rapport à d'autres modèles du même segment. En effet, sa distribution de puissance linéaire le rend moins dynamique sur la route, bien que son rapport poids/puissance reste compétitif.

Il est remarquable de constater une très faible distinction entre les modes de conduite du Peugeot e-3008. Ainsi, lors des reprises, enfoncer la pédale au-delà du point de kickdown ne se traduit pas par un effet overboost, comme cela a été observé à bord des e-308 ou e-208 équipés du moteur de 156 ch. Par conséquent, il est difficile d'affirmer que le poids du véhicule a un impact direct sur ses performances : avec une distribution de puissance plus affirmée, le e-3008 pourrait accélérer aussi rapidement que ses concurrents ! Ce choix singulier, cependant, a l'avantage de favoriser le confort et la motricité dans toutes les conditions. Passons maintenant aux chiffres.

En mode Sport, le SUV électrique peut atteindre 0-100 km/h en 9,2 s et parcourir le 400 m départ arrêté en 16,8 s. En mode Normal, ces chiffres s'élèvent respectivement à 10,1 s et 17,5 s. Il convient de noter que malgré les affirmations de Peugeot sur le 0-100 km/h en 8,8 s, nous n'avons jamais réussi à atteindre cette performance. Cependant, après vérification, il semble que ces chiffres se basent sur les vitesses au compteur plutôt que sur celles du GPS, comme dans notre cas. Pour les dépassements, le e-3008 est également assez tranquille, avec 7,0 s pour passer de 80 à 120 km/h à 80 % de charge en mode Normal, et 6,2 s en écrasant la pédale à fond (en mode Sport).

Il résiste au froid, mais peine dans la neige

Au cours de notre essai prolongé, nous avons eu l'occasion de tester le e-3008 dans des conditions hivernales, notamment sur des routes enneigées. Bien qu'il n'ait pas été équipé de pneus hiver, le SUV s'est révélé sécurisant et stable sur les chaussées froides et humides, grâce notamment à sa distribution de couple progressive.

Il est difficile de comparer les performances hivernales et estivales en raison des différences de route, mais la consommation énergétique est restée raisonnable, avec une moyenne de 19,9 kWh/100 km lors d'une escapade enneigée avec un véhicule entièrement refroidi au départ. Le système de freinage régénératif s'est révélé efficace, tout comme la pompe à chaleur du véhicule, qui a contribué à une consommation énergétique maîtrisée.

 

PORTE CLES EN CUIR POUR PEUGEOT

Expérience à bord du Peugeot e-3008 : Confort et Qualité de Vie

En ce qui concerne le confort et la vie à bord, le Peugeot e-3008 se rattrape avec un bilan dynamique satisfaisant et un excellent confort de conduite. Doté de vitres feuilletées (en option avec le pack Focal à 850 €), le SUV offre une insonorisation de haut niveau, avec un niveau sonore de 68 dB selon notre sonomètre, ce qui le place parmi les meilleurs de sa catégorie. De plus, aucune nuisance sonore n'est perceptible sur autoroute, et les aides à la conduite permettent de parcourir les kilomètres en toute sérénité. La seule particularité notable concerne le système de changement de voie automatique, qui demande une confirmation de la part du conducteur, une opération jugée inutile pour une fonction déjà sujette à débat sur son utilité.

La présentation à bord est véritablement spectaculaire, bien que parfois au détriment de l'ergonomie : certaines fonctions sont difficiles à trouver, l'accès aux lève-vitres demande un effort supplémentaire, et les poignées de portes manquent de profondeur. Ces petits détails peuvent sembler anodins au début, mais certains d'entre eux peuvent persister avec le temps. Par exemple, ajuster la climatisation peut s'avérer complexe, car il faut naviguer hors du menu utilisé (navigation, radio, consommations, etc.) pour modifier les paramètres. Il est à noter qu'une température intérieure de 20 °C nécessite souvent de régler le panneau de commande à 18 °C.

En revanche, ceux qui pourraient avoir du mal à s'habituer sont les passagers arrière, qui doivent composer avec un espace typique d'une voiture compacte. Le volume annoncé du coffre, de 520 litres, est adapté à la taille du véhicule. Cependant, pour transporter des objets de plus d'un mètre, il faut rabattre la banquette arrière. De plus, le seuil de chargement assez haut rend difficile le chargement d'objets lourds. On déplore également l'absence de creux plus profonds derrière les passages de roue, ainsi que l'accès au compartiment de rangement sous le plancher, qui nécessite de retirer une plaque en une seule pièce. Enfin, la présence de l'amplificateur juste derrière le bouclier arrière empêche de rabaisser complètement le plancher du coffre !

Analyse complète du Peugeot e-3008 : un récapitulatif chiffré

Le Peugeot 3008, véritable best-seller en France, entame un nouveau chapitre en devenant pour la première fois entièrement électrique. Doté d'une nouvelle plateforme et de composants différents des autres modèles électriques du groupe, ce SUV suit la tendance croissante du poids dans le paysage automobile. Cela se traduit logiquement par des consommations d'énergie dans la moyenne du segment. Cependant, ses performances sont jugées trop modestes, notamment en termes d'accélération et de recharge. Les prix débutent à partir de 44 990 € pour les versions Allure et 46 990 € pour les versions GT, ce qui les place dans la fourchette moyenne du segment en termes de tarifs.

Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.19.29
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.18.50
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.20.05
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.20.26
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.20.51
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.21.56
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.14.17
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.15.45
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.14.35
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.16.22
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.15.58
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.15.14
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.16.45
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.17.06
Peugeot e-3008 2024-04-22 à 10.17.33

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,