-20% sur l'ensemble du catalogue aujourd'hui

Frais de livraison offert à partir de 18€ d'achat !


Renault vise des voitures électriques 20 % moins chères avec des batteries simplifiées d'ici 2026

Renault vise des voitures électriques 20 % moins chères avec des batteries simplifiées d'ici 2026-min

Alors que d'autres constructeurs utilisaient la technologie LFP (lithium-ferrophosphate) dans les batteries de leurs voitures électriques, Renault a préféré les batteries NCM (nickel, cobalt et manganèse), mais la marque vient de changer d'avis et a pris la décision de recourir à la technologie LFP comme un complément au NCM.

L'adoption de cette technologie permettra à Renault comme à Alpine de baisser le prix de leurs voitures électriques dès début 2026. En théorie, les petites voitures électriques, comme la future Renault Twingo, utiliseront ce type de batteries.

promotion bouchon de valve renault

Technologie la plus efficace développée et fabriquée en Europe

Si la technologie a quelque chose, c’est qu’elle avance très vite et est vite dépassée. Comme les voitures actuelles sont chargées de technologie, notamment électriques, elles ne résistent pas très bien à l'épreuve du temps car quelque chose de mieux est rapidement lancé, qu'il s'agisse de la concurrence ou même de la même marque.

Jusqu’à présent, Renault miseait sur les batteries NCM (nickel, cobalt et manganèse) pour ses petites voitures électriques et les batteries LFP (lithium-ferrophosphate) n’étaient pas une option. Et bien la marque au losange vient de changer d'avis et confirme désormais qu'elle utilisera des batteries LFP dans ses voitures électriques.

Au contraire, cela a été confirmé par Ampere, la marque spécialisée dans les véhicules électriques intelligents du groupe Renault, soulignant que « cette décision est une réponse efficace et innovante à la volatilité du marché et à l'évolution technologique ».

Renault assure que cette décision est prise parce que la technologie LFP a progressé ces dernières années et en raison du développement de la chaîne de valeur en Europe, c'est-à-dire parce que la fabrication de ce type de batteries en Europe est devenue rentable. Ces deux problématiques, selon la marque française, permettent aux batteries LPF d'être une véritable alternative aux NMC.

Si le losange a pris cette décision, c'est parce que la technologie LFP lui permet de réduire ses coûts et d'améliorer ses marges. Pour le client, cela se traduit par des voitures électriques plus abordables, selon Renault, environ 20 % moins chères en un peu plus d'un an.

D'une part, c'est grâce au développement de cette chaîne de valeur en Europe dont parle Renault, c'est-à-dire grâce au fait que ses fournisseurs se sont implantés en Europe. Les partenaires que Renault a eu pour développer ces batteries LFP sont CATL et LG Energy Solution. CATL fabriquera sa technologie LFP en Hongrie, LG en Pologne et Renault les assemblera chez Ampere ElectriCity à Douai, en France. AESC Envision et Verkor fabriqueront les batteries NMC en France.

Maintenant que l’Europe adopte le protectionnisme pour faire face aux voitures électriques chinoises, il est particulièrement important que les voitures électriques européennes soient fabriquées en Europe.

En revanche, Renault affirme que la technologie LFP est mieux adaptée aux voitures de petite et moyenne taille. Elle est moins chère que la technologie NMC et est mieux utilisée dans ce type de véhicule car elle intègre plus de cellules dans le même espace physique, c'est-à-dire qu'elles occupent la même taille qu'une batterie NMC, mais fournissent plus d'énergie et donc plus d'autonomie.

Ampere et LG Energy Solution y sont parvenus en développant une technologie appelée « Cell-to-pack » qui élimine les modules de batterie et intègre les cellules directement dans le boîtier, afin que davantage de cellules puissent être placées dans un espace donné.

L'objectif du groupe Renault est de commencer à utiliser des batteries LFP dans certaines voitures de série Renault et Alpine dès début 2026 . Il continuera également à utiliser les NMC.

Cette décision de recourir à la technologie LFP devrait être la clé du lancement de la Renault Twingo à 20 000 euros promise par la marque française. Cela pourrait également permettre à la Renault 5 d'être moins chère ; Lorsque ceux du losange ont présenté le prototype de la Renault 5 électrique et ont annoncé qu'il coûterait moins de 25 000 euros, la technologie LFP n'était pas dans leurs plans.

Maintenant, les choses ont changé et il faut garder à l’esprit que l’idée d’une voiture électrique bon marché est différente ; Il y a de plus en plus de petites voitures électriques et cela a fait changer le concept de bon marché et les 25 000 euros que coûte la Renault 5 la moins chère ne sont pas un prix si raisonnable.

PORTE CLES EN NYLON ROUGE POUR RENAULT

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Inscription à la newsletter

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,