-20% sur l'ensemble du catalogue aujourd'hui

Frais de livraison offert à partir de 18€ d'achat !


Stellantis met en garde le Royaume-Uni : renégociez le Brexit ou perdez vos usines de voitures électriques

Stellantis met en garde le Royaume-Uni : renégociez le Brexit ou perdez vos usines de voitures électriques

Il y a plus de trois ans, le Royaume-Uni a quitté l'Union européenne dans un événement connu sous le nom de Brexit. Depuis lors, les répercussions de cette décision se font sentir dans tous les domaines, y compris le secteur automobile.

Une des conséquences récentes concerne Stellantis, une entreprise automobile possédant deux usines au Royaume-Uni, situées à Ellesmere Port et Luton. Le géant de l'automobile, dirigé par Carlos Tavares, a appelé le gouvernement britannique à renégocier l'accord du Brexit afin d'assurer la rentabilité de sa production en Angleterre. Faute de quoi, Stellantis pourrait cesser de fabriquer des voitures électriques sur place.

01

Stellantis pourrait entraîner d'autres fabricants

stellantis royaume uni 11

La décision du Brexit a eu un impact significatif sur l'industrie automobile britannique, constituant un revers majeur. Avant même la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, cette décision prise par une majorité de Britanniques lors d'un référendum à eu des répercussions sur le secteur automobile.

Parmi les exemples concrets, on peut citer la fermeture des usines Honda à Swindon et Ford à Bridgend, ce qui a entraîné une baisse de 14 % de la production automobile au Royaume-Uni en 2019. Cependant, l'accord de commerce et de coopération post-Brexit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni a contribué à stabiliser la situation.

Cet accord prévoit l'exonération des droits de douane et des quotas pour toutes les marchandises respectant les règles d'origine conformément, notamment la règle d'origine qui a particulièrement fourni à la voiture électrique.

Si le Brexit avait été plus strict, davantage de fabricants auraient probablement arrêté leur production au Royaume-Uni, comme cela avait été clairement indiqué par Stellantis à l'époque. Cependant, grâce à la règle d'origine, les voitures fabriquées avec au moins 40 % de matériaux locaux étaient exemptées de droits de douane.

stellantis royaume-uni 5

Le pourcentage évalué de la manière suivante : il passera à 45 % l'année prochaine, puis augmentera progressivement pour atteindre 55 % en 2027. À l'époque, des constructeurs tels que Stellantis avaient accepté cette règle d'origine et avaient décidé de maintenir une partie de leur production de voitures électriques au Royaume-Uni.

Cependant, depuis lors, de nombreux changements sont survenus, notamment une augmentation significative du coût des matières premières à travers le monde. De plus, avec la transition vers l'électrification du secteur automobile, l'Europe et le Royaume-Uni cherchent à fournir leurs propres usines de batteries pour voitures électriques. Cependant, cela prend du temps et, en attendant, les fabricants locaux dépendent encore des batteries asiatiques.

Cela pose un inconvénient mentionné lorsqu'il s'agit de respecter la règle d'origine de l'accord commercial et de coopération précédemment. De plus, la hausse des prix des matières premières, largement motivée par la guerre en Ukraine, a entraîné une explosion des coûts liés à ces batteries.

stellantis royaume uni 3

Par conséquent, la rentabilité de la fabrication de véhicules électriques a diminué par rapport à il y a deux ans, lorsque Stellantis a annoncé un investissement de 100 millions de livres sterling dans l'usine d'Ellesmere pour produire des voitures à zéro émission.

De plus, au Royaume-Uni, ils rencontrent toujours des problèmes d'approvisionnement et de pénurie de main-d'œuvre, notamment de camionneurs, ce qui entraîne une augmentation des coûts de transport. En somme, depuis la signature de l'accord du Brexit, tout s'est retourné contre eux.

En outre, en raison de la hausse des coûts de transport et des matières premières, l'utilisation des matières premières locales devient plus compliquée, ce qui rend difficile le respect des pourcentages requis par la règle d'origine. Si les constructeurs enfreignent cette règle, ils doivent payer des droits de douane équivalant à 10 % de la valeur du véhicule qu'ils produisent.

stellantis france 1
Carlos Tavares est à la tête du groupe Stellantis

Stellantis remet en question la rentabilité de la production de certains de ses véhicules électriques au Royaume-Uni, que ce soit à travers sa marque locale, Vauxhall, ou d'autres sociétés du groupe telles que Peugeot et Fiat. En conséquence, le groupe envisage de manière simplifiée son rôle en tant que producteur dans le pays. Stellantis a clairement exprimé cette préoccupation au gouvernement britannique par le biais d'une lettre adressée au Comité parlementaire britannique des affaires.

Dans le mémoire soumis à la Chambre des communes, Stellantis déclare : "Si les coûts de fabrication des véhicules électriques au Royaume-Uni deviennent non compétitifs et non durables, les usines seront contraintes de fermer."

stellantis royaume uni 12

La fermeture des usines britanniques entraînerait le licenciement de 1 000 personnes à l'usine d'Ellesmere et de 1 200 personnes à l'usine de Luton, en plus de nombreux autres individus qui dépendent indirectement de ces usines, ce qui représente un total d'environ 5 000 personnes touchées.

Cependant, Stellantis n'a pas encore pris de décision définitive. Dans le même communiqué, l'entreprise propose une solution à ce problème qui pourrait également inciter d'autres constructeurs à prendre des décisions similaires pour leurs usines de production de véhicules au Royaume-Uni.

Stellantis souligne que le Royaume-Uni doit examiner ses accords commerciaux avec l'Europe. L'entreprise appelle à une renégociation des règles du jeu afin de maintenir la rentabilité de la production de voitures électriques dans le pays.

a(2)

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,