-20% sur l'ensemble du catalogue aujourd'hui

Frais de livraison offert à partir de 18€ d'achat !


La mairie de Paris est déterminée à faire aboutir son projet de voie réservée sur le périphérique, quelles qu'en soient les dépenses

La mairie de Paris est déterminée à faire aboutir son projet de voie réservée sur le périphérique, quelles qu'en soient les dépenses

Malgré le résultat d'une consultation où 85 % des participants ont exprimé leur opposition à la création permanente d'une voie réservée au covoiturage sur le périphérique après les Jeux Olympiques de 2024, la mairie de Paris refuse de renoncer.

La consultation sur le projet de la mairie de Paris, qui vise à réserver une voie du périphérique aux transports en commun et au covoiturage après les Jeux Olympiques de 2024, a suscité un rejet massif.

01

D'après les adjoints de la maire Anne Hidalgo, la municipalité prévoit de procéder à des ajustements à son projet d'ici mi-juillet.

"Nous allons effectuer des modifications par rapport à la version initiale du projet", a déclaré Emmanuel Grégoire, adjoint à l'urbanisme, en soulignant que la consultation publique en ligne (PPVE), qui s'est terminée dimanche, était une forme de concertation et non un référendum. David Belliard, adjoint responsable des questions de mobilité et d'infrastructure, a déclaré que l'équipe dirigeante de gauche envisageait d'"améliorer le projet et de prendre des décisions d'ici mi-juillet".

La consultation sur les modalités de mise en œuvre de cette "voie dédiée", qui a été ouverte du 17 avril au 28 mai, a enregistré un peu plus de 6 500 contributions, David Belliard a admis que sur les contributions, environ 80-85 % étaient en désaccord. Les opposants à la fermeture d'une voie à la circulation générale sont largement majoritaires, certains qualifiant le projet d'"antisocial" et visant à "expulser les Franciliens".

David Belliard assure que la municipalité "prendra en considération les commentaires négatifs" tout en évitant de "dénaturer complètement le projet".

PROJECTEUR LED LOGO HYUNDAI

Une mesure destinée à favoriser le covoiturage et réduire le nombre de voitures

Des élus locaux de droite, dont Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, ont récemment publié une tribune dans le JDD, dans laquelle ils appellent Anne Hidalgo à encourager la concertation. Ils soulignent qu'environ un million de véhicules circulent chaque jour sur le périphérique, dont 80 % ne sont pas immatriculés à Paris.

La proposition initiale de la mairie vise à instaurer une voie réservée sur la voie de gauche du périphérique, le matin et le soir, en semaine et/ou les week-ends, dans le but de réduire la pollution. La mairie envisage également de réduire la vitesse autorisée sur le périphérique de 70 à 50 km/h en permanence ou uniquement lorsque la voie réservée est active.

Un autre point de désaccord concerne la liste des véhicules autorisés à emprunter cette voie. Selon la proposition initiale de la mairie, tout véhicule transportant au moins deux personnes, conducteur inclus, serait considéré comme un covoiturage, alors que la mairie estime que près de 80 % des déplacements sont effectués en solo.

Cette voie réservée sera créée à partir de la "voie olympique" mise en place pour permettre aux athlètes, aux secours et aux officiels de se rendre rapidement et en toute sécurité des sites d'hébergement aux sites de compétition pendant les Jeux olympiques. Deux tronçons d'autoroutes en banlieue parisienne, gérés par l'État, subiront également cette transformation pendant et après les JO.

a(2)

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,