-20% sur l'ensemble du catalogue aujourd'hui

Frais de livraison offert à partir de 18€ d'achat !


En 2026, les batteries des véhicules électriques bénéficieront d'un système de passeport

En 2026, les batteries des véhicules électriques bénéficieront d'un système de passeport

L'Union européenne a l'intention d'établir un système de passeport pour les batteries des voitures électriques dans le but de connaître l'historique de ces composants essentiels des véhicules à émissions nulles.

Récemment, des informations ont révélé que les réglementations concernant les batteries des voitures électriques allaient être renforcées. Il était déjà connu qu'un passeport serait requis pour ces batteries, et nous en savons désormais un peu plus à ce sujet.

a(2)

Il est annoncé que 120 entreprises se regrouperont pour créer ces fameux passeports, dont la majorité seront des constructeurs automobiles. Cette alliance comprendra des entreprises telles que BMW, Ford, General Motors, Honda, Mazda, Nissan, ainsi que Stellantis.

Ce passeport retracera l'historique complet d'une batterie, auquel les propriétaires de voitures auront accès. L'utilisation de la technologie de la blockchain sera employée pour protéger les données associées aux voitures. De plus, l'état de la batterie sera également disponible en temps réel.

 

Il sera créé un enregistrement numérique exhaustif qui retracera l'historique complet de chaque batterie, comprenant des informations telles que la chaîne d'approvisionnement et l'origine des matériaux. Le pourcentage de composants recyclés ainsi que la quantité de CO2 émise lors de leur fabrication seront également inclus.

Ce système, convoité notamment par les États-Unis, est développé en collaboration avec Amazon Web Services et Hitachi. Le consortium de 120 entreprises, connu sous le nom de Mobility Open Blockchain Initiative (MOBI), vise à accroître la part de matériaux recyclés.

En effet, l'augmentation des ventes de voitures électriques a un impact sur la demande mondiale de lithium. En 2022, les voitures électriques représentaient 60 % de cette demande, contre seulement 15 % en 2017.

L'introduction de ce "passeport" permettra de mettre en évidence la réduction de cette demande. Les données stockées dans la blockchain seront accessibles à l'ensemble du consortium.

Le groupe MOBI cherche à faire adopter son système à l'échelle mondiale, ce qui s'annonce difficile. En effet, un autre consortium nommé Catena-X travaille actuellement sur un système similaire. Ce consortium compte notamment Volkswagen et Siemens parmi ses membres, et partage les mêmes objectifs que MOBI.

a(2)

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Inscription à la newsletter

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,